Comment choisir son carrelage extérieur

Comment choisir son carrelage extérieur

 (91)    (4)    0

  Articles

Le choix dans les carrelages extérieurs est vaste et de nombreux facteurs entrent en jeu pour trouver celui qui va correspondre à vos goûts et à vos besoins. Vous devez considérer l'apparence mais aussi les caractéristiques techniques pour aboutir à une terrasse, une allée ou tout autre aménagement esthétique, durable et sécuritaire.
Voici les critères à étudier de près pour pouvoir choisir votre carrelage extérieur de la meilleure manière qui soit. Pour notre sélection de carrelages extérieurs, nous ne proposons que du carrelage grès cérame.

Pourquoi le grès cérame ?

Pour sa parfaite résistance aux intempéries

C'est celui qui résiste le mieux au gel grâce à son taux d'absorption très faible, inférieur à 0,5%, on dit qu'il est antigélif.
Le gel est un ennemi farouche du carrelage extérieur. S'il est infiltré par l'eau de pluie ou l'humidité ambiante, un carrelage possédant un taux d'absorption élevé subira les effets dévastateurs du gel qui vont provoquer des éclats et des fissures irrécupérables. Plus vous allez vers le nord, plus vous courez de risques si vous n'utilisez pas de grès cérame pour vos aménagements extérieurs.


Pour sa finition antidérapante

La finition antidérapante fait partie des critères fondamentaux pour le choix de votre carrelage extérieur. C'est elle qui vous permet d'obtenir une sécurité optimale en prévenant les glissades et les chutes. Selon que vous recherchez du carrelage pour un tour de piscine ou une terrasse, vous disposez de la solution qui correspond à votre situation.
Les différents carrelages reçoivent une classification en fonction de leur résistance à la glissance. Ces notations concernent la capacité antidérapante en milieu humide. Il suffit d'avoir une de ces deux normes pour connaître les caractéristiques antidérapantes d'un carrelage extérieur.
  • La résistance pieds chaussés (norme R) : quel que soit l'usage de votre carrelage, terrasse, allée, patio… il y a toujours une partie de l'année où vous allez l'emprunter pieds chaussés, bien sûr davantage en hiver ;

  • La résistance pieds nus (norme ABC) : elle va concerner les parties plus souvent parcourues pieds nus et c'est bien évidemment un critère crucial pour les carrelages entourant les piscines. C'est aussi extrêmement important si vous avez pour habitude de marcher pieds nus en été sur votre terrasse ou sur les autres lieux carrelés.



La résistance à la glissance pieds chaussés est notée par un R qui va de 9 pour une résistance faible à 13 pour la plus forte.
  • La résistance R9 présente une adhérence normale. Sa surface est un peu accrocheuse, ressemblant par sa texture à un bois bien poncé mais qui n'aurait pas été verni. Elle peut se prêter à une utilisation extérieure pour une terrasse abritée. Elle n'est cependant pas préconisée pour un aménagement extérieur découvert qui devient vite très glissant avec l'humidité et la pluie. Elle convient pour les inclinaisons allant de 3 à 10°.
  • La résistance R10 présente une meilleure adhérence et convient pour toutes les terrasses dont l'angle d'inclinaison oscille entre 10 et 19°. Son apparence s'apparente à un bois raboté plus ou moins finement ;
  • Les résistances R11 et R12 ressemblent davantage à un bois brut. C'est l'idéal pour les tours de piscine et les climats particulièrement humides. Elles sont testées pour une inclinaison entre 19 et 27°. Sachez que cette surface ne peut être lavée qu'au nettoyeur à haute pression ou au balais brosse, la serpillère ne convenant absolument plus à cette surface rugueuse ;
  • La résistance R13 donne des carreaux au relief très important qui ne sont destinés qu'à des usages très spécifiques, exclusivement professionnels. Elle permet d'être utilisée pour les inclinaisons supérieures à 35°.

Pour ce qui concerne la norme pieds nus, elle se découpe en trois catégories : A, B ou C.

  • La norme A, la plus glissante. Son adhérence est moyenne mais elle peut cependant suffire pour un hall de piscine, à la condition que l'inclinaison n'excède pas 12° ;

  • La norme B pour une adhérence élevée. Elle est préconisée pour les bords de piscine dont l'inclinaison reste inférieure à 18° ;

  • La norme C propose l'adhérence la plus forte. Elle est recommandée pour les bords de piscine inclinés de plus de 24° ou les marches sous l'eau.

A noter : tous les carrelages que nous proposons pour vos extérieurs existent dans leur version non antidérapante mais néanmoins résistante au gel. Nous vous déconseillons vivement cependant d'opter pour ce choix qui pourrait vous exposer à des accidents.

Les autres critères

Les couleurs et les apparences

Pour ce qui concerne les couleurs, vous devez bien sûr tenir compte du style de votre maison et des autres éléments déjà carrelés. Les couleurs et les motifs sont très étendus. Il en existe pour tous les goûts avec des coloris unis, des motifs originaux, des motifs imitant un matériau spécifique (bois, pierre…)...
Nous avons classé nos carrelages pour extérieur en sept catégories :

Vous disposez ensuite dans chaque catégorie de nombreuses versions : unies, texturées, marbrées, déclinant plusieurs teintes…

Les formats

Vous avez donc choisi de préférence des carreaux antidérapants mais vous pouvez encore améliorer cette caractéristique en faisant le choix de petits carreaux pour lesquels les joints plus nombreux présenteront une surface adhérente supérieure.
De toutes les façons, les trop grands carreaux ne sont jamais recommandés pour l'extérieur. Ils présentent plus de risques de fissures de par leur moindre résistance aux mouvements du sol, d'une part à cause de leur taille et d'autre part car ils sont tenus par moins de joints qui font fonction d'amortisseurs lors du travail de dilatation.
Le DTU conseille de ne pas envisager de carreaux supérieurs à 1600 cm² (40x40cm) à l'extérieur. On en trouve souvent de taille supérieure jusqu'à 60x60cm, voire plus grand mais chaque cas doit être étudié avec minutie et rpofessionnalisme. C'est à vous de voir si vous souhaitez prendre ce risque avec l'avis de votre carreleur qui saura aussi trancher en fonction de l'état du support qui doit accueillir le carrelage.
Nous proposons sept catégories de carrelages extérieurs et parmi eux, des dizaines de formats sont disponibles.

Un carrelage rectifié ou non ?

Les bords d'un carrelage rectifié ont été recoupés contrairement aux bords d'un carrelage non rectifié dont les bords sont droits, retombant un peu en biais.
Pour un carrelage non rectifié, il est recommandé d'apposer des joints d'une épaisseur minimum de cinq à six millimètres. Pour un carrelage rectifié, des joints plus fins de deux à trois millimètres suffisent.
La qualité est exactement la même pour l'un ou pour l'autre mais le prix est un peu plus élevé pour le carrelage rectifié. C'est à vous de voir en fonction de votre budget et en fonction de vos préférences esthétiques si vous optez pour du carrelage rectifié ou pas.




Les différences de teinte

Vous devez prendre en compte un facteur que l'on vous signale rarement : les différences de la perception de la couleur. Selon l'heure de la journée à laquelle vous regardez un carrelage et selon l'endroit, la luminosité n'aura ni la même intensité ni la même nuance. L'inclinaison des rayons du soleil, les éclairages artificiels, les réverbérations d'un mur blanc ou coloré… autant de facteur qui vont influencer votre ressenti. Les teintes vous paraîtront changées à chaque fois, les textures vont être plus ou moins marquées, la surface plus ou moins brillante.
Ajoutez à cela les nuances dans les teintes influencées par les bains d'émaux et les aléas de températures pour chaque cuisson et vous comprenez qu'un échantillon n'est pas toujours représentatif. En définitive et contrairement à l'idée reçue, c'est la photo du catalogue ou celle du site Internet qui a le plus de chances d'être la plus fidèle au rendu définitif.
Et n'oubliez pas que vous pouvez commander un échantillon de carrelage qui vous sera remboursé au moment de la commande.

La norme UPEC

L’UPEC est une norme française (non utilisée à l’étranger) qui classe les revêtements de sol en fonction de leur usure et leur destination. Elle vous donne une indication sur la qualité du carrelage.
Un carreau non classé n'est pas forcément un carrelage de mauvaise qualité, cela signifie uniquement que son fabricant n'a pas payé le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) pour l’obtenir.

La signification d'UPEC :
  • Usure : l'usage menant à l'encrassement, les rayures, le tassement, le changement d'aspect… De U2 le plus faible à U4 le plus résistant.

  • Poinçonnement : mesure la résistance à la chute d'objets ou aux meubles et objets lourds. De P2 à P4S pour le plus résistant.

  • Eau : de E1 à E3. E3 indispensable pour l'extérieur.

  • Chimie : pour la résistance aux agents chimiques et aux produits tachant, de C0 à C2.

Pour le carrelage extérieur, notre préconisation est à partir de U3 P3 E3 C2 quand le carrelage est classé UPEC.

Les tarifs

Les tarifs sont bien évidemment fonction du carrelage (et de sa finition) que vous allez choisir. Quelle que soit votre décision, nous vous proposons un tarif dégressif selon les quantités que vous commandez.
D'autre part, nous nous distinguons des autres fournisseurs de carrelage en vous offrant la livraison gratuite devant votre domicile sur tout le territoire français. Nous attirons votre attention sur cette particularité car le carrelage est un matériau encombrant et lourd qui coûte très cher à expédier et vous pouvez avoir de mauvaises surprises chez les fournisseurs qui vous facturent la livraison au prix fort.


 (91)    (4)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha
Commentaires de Facebook