Généralités sur le carrelage

Le B.A.-BA du carrelage

Lorsqu’arrive le moment où l’on doit choisir ses carreaux pour la première fois, les termes techniques s’accumulent et vous êtes bien souvent perdus dans le jargon des fabricants. Voici un petit récapitulatif pour vous permettre d’y voir plus clair.

Les carreaux céramiques sont la plupart du temps constitués de deux composants :

  • Une couche de pâte en grès
  • Une couche d’émail

La couche de pâte est plus ou moins poreuse selon sa nature et ne permet pas d’obtenir un motif très travaillé car très uniforme. Elle constitue la majeure partie du carreau et assure sa solidité.

L’émail de son côté va faire office de décoration grâce à des textures élaborées mais aussi de protection en réduisant considérablement l’absorption d’eau.

Les différents types de pâtes

  • Pâte grès rouge

La pâte rouge est la moins chère du marché et est ainsi très souvent utilisée pour des produits que l’on qualifiera de bon marché, ce qui ne signifie pas mauvaise qualité. Le seul point noir du grès rouge est sa porosité, car de densité très faible. Les pâtes rouges peuvent tout à fait rivaliser en terme de résistance et ne souffrent d’aucun complexe pour être présents dans toutes les pièces d’une habitation. Il faut éviter de poser un grès rouge sur une terrasse pour les risques de fissures.

  • Pâte grès blanche

La porosité et les caractéristiques du grès blanc sont similaires au grès rouge. La pâte blanche est cependant plus chère que la pâte rouge et est souvent mise en oeuvre pour des produits de gamme plus haute.

  • Grès cérame

Mélange d’argile et de différents composants (feldspath, kaolin, sable…). Ces matériaux, qui s’apparentent à de la porcelaine, permettent d’obtenir une résistance plus grande, une plus grande densité que le grès rouge. Ses caractéristiques permettent ainsi une pose en extérieur, à condition qu’il ait une finition anti-dérapante. Pour connaître les normes anti-dérapantes à adopter, consultez cet article.

Les grès cérame sont la plupart du temps émaillés pour des questions de finition, porosité, glissance, résistance aux produits chimiques, à l’usure, etc. On parle alors de grès cérame émaillé. C’est le cas de la plupart des carreaux sur le marché.

Malgré une résistance de plus en plus importante aux chocs, il peut arriver qu’un bout d’émail saute en cas de choc important, laissant ainsi apparaître la couche de pâte d’une couleur différente à cet endroit. Pour palier à cet inconvénient, deux solutions s’offrent à vous : prévoir quelques carreaux supplémentaires en réserve, ou opter pour un grès cérame teinté dans la masse. La couche de pâte est alors teintée pour se rapprocher le plus possible de la couche d’émail et les chocs seront moins visibles car de couleurs similaires. En revanche, les produits d’entretien vont petit à petit altérer la couleur de la pâte qui n’est plus protégée par l’émail qui a sauté.

Le troisième type de grès cérame rencontré sur le marché est un grès cérame pleine masse. On l’appelle ainsi car il n’est pas recouvert d’une couche d’émail. Ce produit est possible grâce à la très faible porosité du grès cérame. Non émaillé, le biscuit est moins sensible aux impacts car sa surface est la même que sa structure. En revanche les finitions des pleines masses laissent moins de possibilités que les émaillés et si on trouve aujourd’hui des pleine masse lustrés ou polis, ceux-ci auront plus ou moins les mêmes défauts qu’un émail en termes de rayures.

Nous pouvons encore évoquer deux types de carreaux. D’abord les carreaux double couche. De même composition que les précédents, ceux-ci sont composés de deux couches dont la supérieure se rapproche de la teinte de l’émail. Puis les carreaux ciments. ceux-ci reviennent à la mode ces derniers temps mais n’offrent plus beaucoup d’avantages par rapport aux grès cérame émaillés puisque ceux-ci offrent des copies de carreaux ciments très réalistes.

Pour résumer, les grès cérame émaillés représentent 99% des carreaux vendus sur le marché et la large gamme offerte permet à tout le monde d’y trouver son bonheur. Ces carreaux sont de très bonne qualité et conviennent très bien à une habitation tant au sol qu’aux murs. Les grès cérame pleine masse, plus chers, sont plus souvent employés dans une utilisation extérieure et offrent moins de possibilité que les émaillés.  Les pâtes blanches et pâtes rouges sont uniquement utilisées pour les carrelages muraux dont les contraintes sont moins importantes. Dans tous les cas, n’hésitez pas à nous demander conseil pour le choix de vos carreaux et leur composition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *